Projets

  • MMM - MISTER MONSIEUR MAN
    Comment des héros de jeu vidéo avec un égo sur-dimensionné peuvent être réduits à faire le "ménage" dans des décors qui ne sont même pas les leurs ? Ils doivent collaborer, mais c'en est presque impossible : ils veulent tous être le n°1 ! La série met en scène 4 héros de jeux vidéo qui n’ont pas connu le succès, soit que leur jeu était nul, soit qu’eux-mêmes étaient nuls. Ils se nomment HARLEY, PYOTR, ACID T3 et JEAN-RAOUL. Ils pointent à l’AVPE, l’Agence Virtuelle Pour l’Emploi, espérant un jour retrouver une place de héros dans un jeu. En attendant, ils sont chargés de nettoyer les BDD de décors d’anciens jeux de tous les PNJ (Personnages Non Joueurs) méchants que les joueurs y ont laissés ou n’ont pas réussi à vaincre, éliminer les vieux artefacts…, afin de pouvoir recycler le décor « safe » ou « clean » pour une nouvelle partie. Survivre dans un environnement hostile et instable en faisant d’une certaine façon le « ménage! », ils le vivent plutôt mal, eux qui ont été créés pour être des héros.
    En savoir plus

    MMM - MISTER MONSIEUR MAN

    Comment des héros de jeu vidéo avec un égo sur-dimensionné peuvent être réduits à faire le "ménage" dans des décors qui ne sont même pas les leurs ? Ils doivent collaborer, mais c'en est presque impossible : ils veulent tous être le n°1 !

    La série met en scène 4 héros de jeux vidéo qui n’ont pas connu le succès, soit que leur jeu était nul, soit qu’eux-mêmes étaient nuls. Ils se nomment HARLEY, PYOTR, ACID T3 et JEAN-RAOUL. Ils pointent à l’AVPE, l’Agence Virtuelle Pour l’Emploi, espérant un jour retrouver une place de héros dans un jeu. En attendant, ils sont chargés de nettoyer les BDD de décors d’anciens jeux de tous les PNJ (Personnages Non Joueurs) méchants que les joueurs y ont laissés ou n’ont pas réussi à vaincre, éliminer les vieux artefacts…, afin de pouvoir recycler le décor « safe » ou « clean » pour une nouvelle partie.

    Survivre dans un environnement hostile et instable en faisant d’une certaine façon le « ménage! », ils le vivent plutôt mal, eux qui ont été créés pour être des héros.

    Série d'animation adulte 10 x 10' en tournage pour Studio +
    Scénaristes : Jean-François Henry, Julien Guizard, Jacob Henry, Franck Richard
    Réalisateur : Antoine Charreyron
    Producteur : Laurent Thiry 
    Production : Magnificat Films / Studio +

  • A CONDITION DE SE MENTIR
    L’action se déroule en 1963 en région parisienne et raconte l’histoire de Sarah et de Thomas. Tous les deux rapatriés d’Algérie, l’un et l’autre porteurs chacun d’un drame, ils ne se sont jamais rencontrés et se sont pourtant déjà fait tant de mal. À condition de se mentir, de tricher quelque peu avec leur passé, Sarah et Thomas vont pouvoir s’aimer. Mais qu’en est-il des autres ? Qu’en est-il des démons qui les hantent et qui attendent patiemment le moment idéal pour se venger ?  
    En savoir plus

    A CONDITION DE SE MENTIR

    L’action se déroule en 1963 en région parisienne et raconte l’histoire de Sarah et de Thomas. Tous les deux rapatriés d’Algérie, l’un et l’autre porteurs chacun d’un drame, ils ne se sont jamais rencontrés et se sont pourtant déjà fait tant de mal.

    À condition de se mentir, de tricher quelque peu avec leur passé, Sarah et Thomas vont pouvoir s’aimer.

    Mais qu’en est-il des autres ? Qu’en est-il des démons qui les hantent et qui attendent patiemment le moment idéal pour se venger ?  

    Concept : Frank Chiche
    Scénaristes : Frank Chiche - Georges Fleury
    Réalisateur : Frank Chiche 
    Producteur : Laurent Thiry 
    Production : Magnificat Films - Emilune Production
    Format : Roman animé interactif sur tablette et web 
    Genre : Polar 
     
    Soutenu par : CNC Nouveaux Médias - Pictanovo Expériences Interactives - CNC Images de la diversité
    En partenariat avec : Lycée Jean Rostand (Roubaix) - Byook 

  • TUEUR OU VICTIME
    Tout comme le polaroid que Romy tient dans sa main, tout est parti d’un instantané. Un vendredi soir, dans le métro sur la ligne 8, une ado, métisse, lookée, écoute sa musique en envoyant des textos. Elle prend un appel, et refuse d’aller à une soirée. Trop marketée, selon elle. Elle descend à République. Deux garçons derrière elle, 20 ans maximum, font des commentaires à sa sortie, et l’un demande à l’autre :  «Tueuse ou victime à ton avis ?» . L’autre répond : «Tueuse». Son copain conclut d’un: «Pas si sûr…».  Cette fille était la quintessence de la jeunesse urbaine d’aujourd’hui. Elle pouvait avoir tous les passés possibles, elle incarnait quelque chose de terriblement contemporain. Si tous veulent y aller à cette soirée déguisée sur le thème « tueur ou victime », sponsorisée par une boisson énergisante, seuls les élus sont acceptés à l’entrée. Jouant des faux semblants, cachés derrière leur masque de tueur comme de victime où désirs et complexes se télescopent, ces ados multi-connectés vont se confronter à un réel qu’ils avaient fantasmé. La seule échappatoire à ce tourniquet infernal : se déconnecter !
    En savoir plus

    TUEUR OU VICTIME

    Tout comme le polaroid que Romy tient dans sa main, tout est parti d’un instantané. Un vendredi soir, dans le métro sur la ligne 8, une ado, métisse, lookée, écoute sa musique en envoyant des textos. Elle prend un appel, et refuse d’aller à une soirée. Trop marketée, selon elle. Elle descend à République.

    Deux garçons derrière elle, 20 ans maximum, font des commentaires à sa sortie, et l’un demande à l’autre :  «Tueuse ou victime à ton avis ?» .

    L’autre répond : «Tueuse». Son copain conclut d’un: «Pas si sûr…». 

    Cette fille était la quintessence de la jeunesse urbaine d’aujourd’hui.

    Elle pouvait avoir tous les passés possibles, elle incarnait quelque chose de terriblement contemporain.

    Si tous veulent y aller à cette soirée déguisée sur le thème « tueur ou victime », sponsorisée par une boisson énergisante, seuls les élus sont acceptés à l’entrée. Jouant des faux semblants, cachés derrière leur masque de tueur comme de victime où désirs et complexes se télescopent, ces ados multi-connectés vont se confronter à un réel qu’ils avaient fantasmé. La seule échappatoire à ce tourniquet infernal : se déconnecter !

     

    Scénaristes : Amaury Voslion - Jéo Béneus
    Réalisateur : Amaury Voslion 
    Producteur : Laurent Thiry 
    Production : Magnificat Films 
    Coproduction : Obvious - Aram Kevorkian 
    Format : Long métrage 
    Genre : Thriller / Drame

     

  • LES EMPÊCHÉS
    Après trente ans de vie commune, Bernard quitte subitement Nathalie. Les raisons ? Une vie sexuelle impossible. En devant faire face à cette situation, trouver un travail et apprendre à vivre seule, Nathalie va prendre conscience qu’elle souffre d’un mal qu’elle ignorait, le vaginisme… En découvrant qu’elle est une « empêchée de l’amour » elle va remarquer que la société refuse aux handicapés tout épanouissement sexuel. C’est finalement en aidant les autres qu’elle s’aidera elle même.
    En savoir plus

    LES EMPÊCHÉS

    Après trente ans de vie commune, Bernard quitte subitement Nathalie. Les raisons ? Une vie sexuelle impossible. En devant faire face à cette situation, trouver un travail et apprendre à vivre seule, Nathalie va prendre conscience qu’elle souffre d’un mal qu’elle ignorait, le vaginisme… En découvrant qu’elle est une « empêchée de l’amour » elle va remarquer que la société refuse aux handicapés tout épanouissement sexuel. C’est finalement en aidant les autres qu’elle s’aidera elle même.

    Scénariste : Raphaël Médard
    Producteur : Laurent Thiry
    Production : Magnificat Films
    Format : Long métrage
    Genre : Comédie sociale

    Soutenu par : CNC - ORCCA (Région Champagne Ardenne)

  • LE GRAND MIX
    Mathieu Blachet, éditeur de BD, et Anna Mendel, sexologue, forment un couple vraiment trop sympa, trop cool, trop ouvert à tout... sauf, à la religion. Mais ça, c'est in et hyper légitime. Pour se réaliser, il a rompu avec sa famille bordelaise catholique, autant dire avec le 19ème siècle et ses ceintures de chasteté cadenassées. Elle est fille de juifs communistes rescapés du Shtetle et de la Shoah, la religion c'est la voie express vers la tragédie, sans billet retour, autrement dit la mort sans enterrement… Bref, depuis 20 ans et trois enfants, Dieu est dans les nuages, qu’il y reste ! Impossible, l’un après l’autre, Chloé, Hugo et Jérémie sont appelés… Un ciel très chargé leur tombe sur la tête… et dedans y a plein de Dieu. Jésus, Moise, Bouddha, sans parler de Mahomet ne font pas toujours bon ménage… soudain, eux non plus. Ce couple mixte, sûr de protéger leurs enfants, est lancé, sans préavis dans la course d’obstacle de l’Autre. Trouver une nouvelle cohérence dans cette sacrée zone de turbulences, c'est pas gagné…
    En savoir plus

    LE GRAND MIX

    Mathieu Blachet, éditeur de BD, et Anna Mendel, sexologue, forment un couple vraiment trop sympa, trop cool, trop ouvert à tout... sauf, à la religion. Mais ça, c'est in et hyper légitime. Pour se réaliser, il a rompu avec sa famille bordelaise catholique, autant dire avec le 19ème siècle et ses ceintures de chasteté cadenassées. Elle est fille de juifs communistes rescapés du Shtetle et de la Shoah, la religion c'est la voie express vers la tragédie, sans billet retour, autrement dit la mort sans enterrement… Bref, depuis 20 ans et trois enfants, Dieu est dans les nuages, qu’il y reste ! Impossible, l’un après l’autre, Chloé, Hugo et Jérémie sont appelés… Un ciel très chargé leur tombe sur la tête… et dedans y a plein de Dieu. Jésus, Moise, Bouddha, sans parler de Mahomet ne font pas toujours bon ménage… soudain, eux non plus. Ce couple mixte, sûr de protéger leurs enfants, est lancé, sans préavis dans la course d’obstacle de l’Autre. Trouver une nouvelle cohérence dans cette sacrée zone de turbulences, c'est pas gagné…

    Scénariste : Mariamne Merlo
    Réalisatrice : Mariamne Merlo 
    Producteur : Laurent Thiry 
    Production : Magnificat Films 
    Format : Long métrage 
    Genre : Comédie sociale

  • METROMNIK
    Paris, Années 2100. La mémoire est devenue une marchandise. Elle se sauvegarde sur des serveurs comme un vulgaire fichier, se vend, s’achète, s’échange … Elle se vole également ! Carl Memski, alias « MetroMnik », est le meilleur voleur de mémoire. Si l’on y met le prix, il peut dérober un souvenir dans les cerveaux les mieux protégés de la planète. Mais lors d’une de ses missions, Carl ignore qu’il vient de dérober un souvenir qui le montre comme l’auteur du meurtre de sa femme !
    En savoir plus

    METROMNIK

    Paris, Années 2100.

    La mémoire est devenue une marchandise. Elle se sauvegarde sur des serveurs comme un vulgaire fichier, se vend, s’achète, s’échange … Elle se vole également !

    Carl Memski, alias « MetroMnik », est le meilleur voleur de mémoire. Si l’on y met le prix, il peut dérober un souvenir dans les cerveaux les mieux protégés de la planète. Mais lors d’une de ses missions, Carl ignore qu’il vient de dérober un souvenir qui le montre comme l’auteur du meurtre de sa femme !

    UNIVERS

    Paris 2114. L’évolution de notre terre a validé nos pires scénarios. Il y a eu à la fois un dérèglement naturel, climatique et humain. Les déserts se sont étendus, les pôles ont disparu, la montée des eaux a engendré la fin des zones tempérées … Une immigration anarchique a provoqué la monté des intolérances malgré le métissage quasi généralisé des populations, le morcellement des pays a engendré une foultitude de micro états plus ou moins autonomes, la maitrise de la génétique et des secrets de la vie a donné naissance à une nouvelle “race“….  Une société en dérapage constant, paranoïaque et mercantile dont le but est le contrôle absolu des individus et de leurs désirs pour mieux vendre des biens et des services, le contrôle de l’information et celui du souvenir de chacun qui ouvre la porte à une pseudo immortalité...

    Projet transmedia graphique : Série TV + Application tablette + Web chronique

    Producteur : Laurent Thiry 
    Production : Magnificat Films 
    Genre : SF

    Soutenu par CNC nouveaux Médias

  • 6.37 AM
    Au petit matin d’une fête mémorable, Marco parcours son loft dévasté donnant sur les toits parisiens. Avec un mal au crane persistant, il découvre dans le salon l’ensemble de ses convives figés en position de danse frénétique. Tous immobiles. Dans une chambre, le cauchemar continue: sa copine Mélissa tient un pistolet à la main. Une balle s'est logée dans la poitrine de son ami Roland. Le corps de Roland est en suspension dans l'air dans une gerbe de sang. Une deuxième balle est à peine sortie du pistolet, en direction de Clarisse, la sœur de Marco. Même si le temps semble figé, un détail apparaît: la balle que vient de tirer Mélissa avance. Très lentement. Inexorablement vers Clarisse…
    En savoir plus

    6.37 AM

    Au petit matin d’une fête mémorable, Marco parcours son loft dévasté donnant sur les toits parisiens. Avec un mal au crane persistant, il découvre dans le salon l’ensemble de ses convives figés en position de danse frénétique. Tous immobiles.

    Dans une chambre, le cauchemar continue: sa copine Mélissa tient un pistolet à la main. Une balle s'est logée dans la poitrine de son ami Roland. Le corps de Roland est en suspension dans l'air dans une gerbe de sang. Une deuxième balle est à peine sortie du pistolet, en direction de Clarisse, la sœur de Marco.

    Même si le temps semble figé, un détail apparaît: la balle que vient de tirer Mélissa avance. Très lentement. Inexorablement vers Clarisse…

    Scénariste et Réalisateur : François Ferracci
    Producteur : Laurent Thiry 
    Production : Magnificat Films 
    Format : Série 10 x 10 min

  • UN DINER POUR SAUVER LE MONDE
    Un film documentaire sur la diplomatie culinaire,  La table comme outil diplomatique et de rayonnement, ‘Donnez-moi de bons cuisiniers, je vous ferai de bons traités‘ promettait Talleyrand à Napoléon.   Un film documentaire qui provoque un événement : Un événement, un diner citoyen partagé dans le monde entier par les plus grands comme les plus humbles en décembre prochain à l’occasion de la COP21, Conférence des Nations Unies sur les dérèglements climatiques.
    En savoir plus

    UN DINER POUR SAUVER LE MONDE

    Un film documentaire sur la diplomatie culinaire,

     La table comme outil diplomatique et de rayonnement,

    ‘Donnez-moi de bons cuisiniers, je vous ferai de bons traités‘ promettait Talleyrand à Napoléon.

     

    Un film documentaire qui provoque un événement :

    Un événement, un diner citoyen partagé dans le monde entier par les plus grands comme les plus humbles en décembre prochain à l’occasion de la COP21, Conférence des Nations Unies sur les dérèglements climatiques.

    Raconter l’histoire du monde par la table : la politique divise les hommes, la table les réunit...

    La diplomatie culinaire existe depuis toujours : « le meilleur auxiliaire d’un diplomate, c’est bien son cuisinier » Talleyrand encore.

    La nourriture facilite l’ingestion et la digestion des idées et des débats.  

    Et si à l’occasion de la COP21 on imaginait un « menu magique qui mette tout le monde d’accord » ? Un menu qui contribuerait à sauver le monde… !

    Un repas si simple, si profond, si juste finalement, que personne ne puisse résister à son pouvoir conciliateur et pacificateur.

    Et ce défi, c’est le Club des Chefs des Chefs (CCC) qui a accepté de le relever. Une trentaine de membres qui œuvrent exclusivement dans les cuisines des palais officiels, au service des Chefs d’Etats et de Gouvernements du monde entier.

    Utopie ! Comment pourrait-on sauver le monde d’un coup de ‘cuillère magique’ ? Dans l’idée, ces prestigieux chefs de cuisine du Club s’y engagent. En soit c’est déjà surprenant, mais ce qui l’est encore plus c’est la spontanéité de leur réponse. Une spontanéité liée à l’urgence ! Urgence à ce que soient enfin prises les décisions vitales pour l’avenir de la planète, urgence à signer un accord qui conditionnera nos vies et celles de nos enfants. Ce qui est en jeu c’est la capacité de nourrir toute l’humanité, d’éviter les mouvements migratoires et finalement la paix ou la guerre ! … urgence donc à organiser ce repas à l’occasion de la COP21 !

    Comme un défi impossible...

    Le 13 juillet 2015 aux Nations Unies à Genève, les chefs du CCC se sont réunis pour débattre sur l’élaboration de ce menu. Ce premier rendez-vous a été l’occasion de constater l’ampleur de la tâche et en même temps, l’adhésion au projet.  

    Au défi, s’ajoutent les contraintes : utiliser des produits frais, de saison et de proximité les plus « naturels » possibles, avec un cout et un niveau de réalisation du diner qui soient abordables pour le grand public. Tout cela a mené les chefs du CCC vers une création dont la simplicité est comme une « base de recette parfaite », adaptable où que l’on se trouve sur terre.

    Comme le dit Alessandra Roversi, universitaire et consultante internationale en communication de l’alimentation, notre projet est utopique. Mais ce qui importe c’est d’inviter le public à se joindre aux décideurs (Chefs d’Etats et ministres présents à la COP21), à faire le même repas, ce même soir de décembre et tenter de réellement se réunir pour agir ensemble, créer ainsi une énergie positive et universelle lors d’un diner à l’unisson.

    Par une campagne digitale qui sera lancée en septembre d’Haïti, il sera proposé « au monde entier » de découvrir comment organiser chez soi ce « diner pour sauver le monde » :

    Au château de Valençay, demeure de Talleyrand, dont les cuisines tenues par son chef Antonin Carême ‘le roi des chefs, le chef des rois’ sont restées en état, sera organisée une grande tablée de plusieurs centaines de convives...

    Ailleurs, par le biais de divers organismes et associations comme celle des Cuisiniers de la République Française (fondée par Guillaume Gomez, chef des cuisines de L’Elysée) nous allons également partager ce menu citoyen avec des dizaines de cuisines de maisons officielles dans le monde, mais aussi de grandes enseignes, des restaurants étoilés, des restaurants d’entreprises et d’établissements scolaires (…). L’idée étant de partager ce diner avec le plus grand nombre. Sachant que le Club des Chefs des Chefs est un club international, ce mouvement sera d’autant décuplé que les chefs chez eux relayeront le menu et le message. L’idée fait son chemin et de nombreuses associations rejoignent le mouvement…

     

    Auteurs : Amaury Voslion - Jean-Pierre PJ Stephan - Noël Balen
    En collaboration avec Gilles Bragard (fondateur du Club des Chefs des Chefs)
    Producteur : Laurent Thiry 
    Production : Magnificat Films